Entraînement intensif pour un ventre plat : Tout comprendre

Source à propos de Entraînement intensif pour un ventre plat

Pour tout épicurien de ce monde, bien manger fait partie des plus grands bonheurs de la vie ! Cependant, avec les multiples tentations et l’obsession de la perte de poids, s’alimenter dans le plaisir et l’assise n’est pas souvent une mince tâche. La solution ? Privilégier des aliments sains, nutritifs, colorés… et appétissants. Adieu mets fades et sans saveur pour garder la ligne : manger des mets gourmands sans culpabilité, c’est possible ! Il suffit de faire le remplissage de recettes hautement savoureuses et peu caloriques. Sachant qu’une personne sédentaire âgée entre 31 et 50 ans devrait consommer environ 2 350 kcal journalier pour les gentlemens et autour de 1 800 pour les femmes, il faut veiller à trouver des compromis pour répondre à notre appétit sans tomber dans l’excès ni céder aux pulsions du grignotage. Fini la souffrance et le célèbres « effet yoyo » : on adopte des routines alimentaires bien portante sans écarter le bonheur de la bonne chère. Vous ressentez le l’impression d’avoir toujours faim ? Prenez de plus petites portions au déjeuner, au dîner et au souper, tout en ingérant suffisamment en terme de protéines, et misez sur des collations rassasiantes entre les repas. La combinaison à preférer pour fournir beaucoup d’énergie à l’instance : les glucides et les protéines ( pita et houmous, fruits et yogourt, craquelins et pain, etc. ).

Pour perdre des kilos, la réduction des doses en calories est certainement LA règle la plus conséquente ( sans oublier de pratiquer une activité sportive évidemment ). Oui mais… Pas toujours simple de résister à une barre chocolatée ou à un paquet de chips quand notre estomac crie famine et que notre ventre gargouille comme un beau diable ! de fait, on a beau être plein ( e ) de bonne volonté et suivre notre régime rigoureusement, lorsque l’on a faim, on a besoins de manger. Et souvent, quand survient une grosse fringale ou une envie de grignoter compliqué, on craque pour un en-cas bien calorique et bien riche. Et après, on culpabilise. Pas top. Quand on veut perdre de la graisse sans avoir faim, faire attention à l’index glycémique des aliments peut se révéler très intéressant. En effet, les aliments fabriquées avec des glucides ne sont pas tous assimilés de la même façon par notre personne : les produits qui affichent un index glycémique faible sont ceux dont le glucose va se diffuser lentement dans le sang. Et plus la diffusion du glucose dans le sang est lente, plus la sensation de faim va attendre à se faire sentir et à apparaître.

L’objectif recherché sera toujours d’alterer du poids au détriment des lipides corporelles, tout en préservant la masse musculaire. Ne cherchez pas de « régime magique » et les « régimes yoyo » ! il y a de nombreux programmes alimentaires » ( dissociés, protéinés… ) mais le base indispensable reste simple : il faut réduire les apports caloriques alimentaires par rapport au niveau des dépenses énergétiques. il est important de donc parallèlement à l’alimentation, maintenir ou augmenter le niveau des dépenses énergétiques en adaptant le rythme des entraînements ou en augmentant la pratique des activités physiques chaque jour. Attention les régimes abusifs amènent manques et pathologies. La régime doit être progressive, échelonnée sur plusieurs semaines, afin d’éviter les intolérances et certaines complications. Il est donc conseillé de prévoir une perte d’environ 500g par semaine ( à 1 Kg maximum ), selon votre tolérance. Il est également recommandé d’atteindre son poids de catégorie trois jours avant la compétition. Indispensable à l’approche de la compétition pour éviter une baisse des compétences en rapport avec les restrictions alimentaires. Développez chaque jour, dans les déplacements, par la pratique améliorée de la marche, du vélo, du roller …

Mes recherches m’ont appris que mon corps était constamment à court de substances alimentaires directement assimilables cruciaux. Comme les acides graisse oméga-3, les aliments actifs et les protéines de qualité élevée. Je me suis assuré de me donner autant que possible des nutriments de très haute qualité. Si je voulais de la malbouffe comme des confiseries, des frites ou de la pizza, je les mangeais quand je le voulais, sans hésiter. Finalement, j’ai perdu mon goût pour la malbouffe, mon corps ayant appris à préférer les aliments de haute qualité, riches en nutriments. J’ai découvert que l’une des raisons pour lesquelles j’étais si affamé de alimentation est parce que mes process digestif était compromis. Cela m’empêchait d’extraire efficacement les nutriments des aliments que je mangeais. Les problèmes de digestion peuvent aussi créer une inflammation et les hormones inflammatoires mettent notre corps en mode stockage des lipides. J’ai commencé à manger beaucoup d’aliments fermentés et cultivés. J’ai pris des probiotiques et des enzymes digestives afin de réguler ma assimilation. L’apnée du sommeil est une maladie qui affecte beaucoup de personnes trop gros. Il crée un environnement hormonal dans le corps qui améliore la prise de poids en provoquant des niveaux élevés de cortisol.

vous êtes trop gros, vous vous êtes certainement demandé des centaines de fois : “Comment perdre du poids rapidement ? Bon sang de bonsoir, ça me soule vraiment de ne pas y arriver ! ”La réalité, c’est qu’il existe litéralement des dizaines de programmes pour perdre beaucoup de kg en peu de temps. Et certains sont très efficaces, sur le moment. Vous en avez peut-être testé…Mais le problème est que la plupart des programmes alimentaires ne sont pas tenables sur la durée parce qu’ils vous affament et que vous êtes constamment insatisfaits. Et si vous n’avez pas une volonté d’exception, la impression de faim a finalement raison de vous. Vous finissez par remplacer et par être encore plus graisse dans les mois qui suivent. de multiples diètes mettent donc votre santé en danger ? Eh bien car la plupart des plans minceur ont pour objectif de vous obliger à réduire extrêmement votre apport en calorie. C’est une parfaite chose en soi… Mais le soucis est que votre organisme ne se limite pas à réduire votre réserve adipeuse quand vous mangez moins. Il réduit aussi votre muscle, parce que la masse musculaire demande plus de calories pour s’entretenir que la masse graisseuse.

Texte de référence à propos de Entraînement intensif pour un ventre plat


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *