Des informations sur https://lelangageduchien.com/

Texte de référence à propos de https://lelangageduchien.com/

dans un premier temps, il ne faut pas confondre le job de l’éducateur canine et du comportementaliste animalière. Le comportementaliste s’occupe de appréhender les agissemements des chiens qui causent de l’inquiétude, quand ils semblent déprimés ou qu’ils ont remplacé de comportement. Le comportementaliste tentera de comprendre le chien et les motifs de son état et de régler le problème. Un éducateur, quant à lui, éduque les chiens, comme des parents éduquent leurs enfants, afin de leur apprendre à respecter certaines règles et de leur faire adopter certains manières. Mais il est fréquent qu’un éducateur canin se spécialise en comportementalisme animalier car les compétences nécessaires et les problématiques pour ces deux métiers sont très liées. Un éducateur canin peut être recruté pour éduquer des chiens dès leurs premiers mois pour leur apprendre des bonnes habitudes dès le début, mais aussi pour réaliser de chiens hommes que les maîtres n’ont pas assure à éduquation eux-mêmes et qu’ils n’arrivent plus à gérer chaque jour. Dans ces deux cas, l’éducateur doit autant apprendre au chien qu’au maître afin qu’il puisse continuer à renforcer l’éducation de son animal tous les jours. Tout au long de sa mission, le dompteur de chien doit regarder votre animal de compagnie, et ses réactions de façon à comprendre son mode de fonctionnement et adapter ses solutions à la situation de chaque animal.

En tant que maître-chien; tu seras responsable d’entraîner l’animal à réaliser une prestation spécifique selon l’organisation où tu travailleras. Par exemple, l’entraînement à la recherche et au secourisme de personnes égarées en forêt, l’entraînement à la chasse ( pour travailler avec chasseurs et trappeurs professionnels ) ; exercice à l’assistance personnes handicapées ( non voyantes, sourds et/ou muets, handicapés physiques ) ; exercice à des activités policières ( maîtrises de criminels, recherche de stupéfiants, recherche d’explosifs, etc. ) ou autres tâches de coca selon des besoins particuliers. Tu l’entraîneras en conditionnement physique, tu lui apprendras à la bête à obéir à des commandements précis afin d’effectuer des tâches de bières spécifiques, tu participeras à des simulations afin de pratiquer l’animal et son dresseur à réaliser les opérations, etc. Note : Pour devenir agent cynophile d’un corps policier, tu dois devenir comptable ( âge ) avant tout et ce qu’après avoir acquis quelques années d’expérience que tu pourras te spécialiser afin de devenir maître-chien. de plus, aucun corps comptable ne fait constituer ses maîtres-chiens par une institution privée. On en retrouve à l’intérieur des services de police de Montréal, Québec, Laval et Gatineau, de la S. Q. et de la G. R. C. Même chose pour devenir agent cynophile de l’Agence des services frontaliers du Canada ( Douanes ), il faut devenir Agent ( e ) des services frontaliers et ensuite se spécialiser comme maître-chien après quelques années d’expérience. dès le sein du Service correctionnel du Canada, il faut d’abord devenir contractuel ( e ) fédéral des services correctionnels et ensuite se spécialiser comme agent cynophile après quelques temps de pratique. dès le sein du Ministère des Forêts, de la faune et des parcs, il faut devenir d’abord agent ( e ) de la conservation de la faune et ensuite se spécialiser comme maître-chien après quelques années de pratique.

Diplômé de l’établissement Vox Animae, aguerri de mes expériences et formations, en serrée collaboration avec des vétérinaires comportementalistes, et passionné du monde canin, j’interviens dans la résolution des problématiques homme-chien. Aussi, je propose des promenades éducatives afin de vérifier les apprentissages entrepris. Cela me permet de confronter l’animal et son propriétaire aux situations tous les jours et à la façon de les saisir. ainsi, j’opère en refuge dans le cadre de rééducation comportementale et conseille bénévoles et futurs adoptants. J’exclus de mon approche d’éducateur comportementaliste canin, tout matériel et concept coercitif ( collier à pointe, collier électrique… ). Rappelez vous qu’éduquer ce n’est ni empêcher, ni forcer, ni obliger. Ma méthode repose principalement sur du renforcement positif et de la visibilité para verbale. Si vous devez retenir une chose, recherchez à régler le cas du soucis, pas sa manifestation. Notre équipe d’éducateurs animalière dispose d’une expérience solide de plus de 20 ans, et met à votre disposition une large gamme de prestation, qui s’étends de l’enseignement des rudiments de la socialisation de votre chien à son éducation.

L’approche positive de l’éducation, qu’est ce que c’est ? C’est donner le désir d’apprendre, c’est motiver notre chien à répondre à nos attentes ( mais aussi comment répondre aux siennes ? ), c’est renforcer la relation humain-chien. en résumé c’est motiver à acquérir. Et c’est là la différence essentielle avec les ‘ solutions traditionnelles ‘ de ‘ dressage ‘. ( Déjà dans la terminologie, éduquer, c’est mieux que dresser, non ? ). En effet, toutes ces manières de faire obéir nos chiens sont… ancestrales et ne reposent que sur des connaissances purement empiriques. Le fondement de ces solutions consiste en la détermination à… éviter ! Éviter la contrainte, éviter les cris, éviter la punition… Depuis en moyenne une décennie, des analyse du comportement animalier sont faites ( l’éthologie, ou méthode du comportement s’intéresse désormais à nos compagnons canins ). Ces analyse ont démontré que nombre de croyances sont illégitimes. Pour que tous puissent s’entendre , il est nécessaire que chacun se comprenne. C’est aussi cela l’éducation, nous apprenons nos règles de vie à nos chiens mais il faut de même que nous apprenions à les appréhender et à leur expliquer comment faire… Logique non ? Voici donc le rôle de l’éducateur canine ! Vous apprendre à comprendre et à apprendre à vos chiens… il existe des outils pour cela, plein de fonctionnalités : des petits, des grands, toujours anodins et sans brutalité. Dans le respect émotionnel et physique de l’être humain et du chien.

Pour une fois, je vais aborder les côtés moins positifs de ce travail. Ça fait rêver d’être au contact d’êtres si intéressants, d’une disparité si grande. quotidiennement est un apprentissage, sur eux et sur nous. Ils ne cessent de nous remettre en question et de nous faire s’améliorer, mais également de recréer le lien perdu avec la nature dans notre société. Mais ce métier est aussi complexe, prenant, difficile, stressant, épuisant. En réalité je n’aurai jamais imaginé à quel point ma vie changerait en devenant éducatrice animalière. Je ne reviendrai en arrière pour rien au monde, je vis un rêve, mais il a un prix, et je ne m’en était pas rendue compte avant. C’est ça que je vais chercher à développer ici. Ce métier ça n’est pas que des histoires de chiens, c’est aussi des rencontres et des interactions humaines. il faut savoir communiquer avec les gens, être capable de les appréhender, de sélectionner tout ce qui a des répercussions sur la famille, d’adopter le bon discours pour être compris et écouté. il est important de s’intéresser aux chiens ET aux humains ! Être un bon pédagogue est impératif, la bienveillance me apparaît nécessaire avec les 2 ET 4 pattes.

Complément d’information à propos de https://lelangageduchien.com/


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *