Expliquer simplement éco responsable

Plus d’infos à propos de éco responsable

La pantalon de règles ou pantalon menstruelle, vous l’aurez sûrement compris, est une protection hebdomadaire à utiliser au cours de nos règles. Elle s’enfile comme un sous classique et nous protège pendant une douze d’heures dans la zone. La assurance de ces culottes est de nous donner l’occasion de vivre notre vie simplement même pendant nos règles. Bien juste, les matériaux employés suivant marques diffèrent un peu mais le concept reste le même : plusieurs couches de tissus dont un polyester inspirant anti-bactérien, un polyester poursuivant anti-fuite et anti-odeur. La culotte de règles est une des housses les plus hygiéniques et avec celle-ci on élimine le risque de faire un contusion drogues. Etant une garantie , le sang ne stagne pas à l’intérieur et les bactéries ne prolifèrent pas.

Les housses hygiéniques apparaissent dans les dernières valeurs de la certaine catégorie des “déchets de filature sanitaires” ( couches, tampons, cartone, mouchoirs, essuies-tout, etc… ) qui représentent 8% de nos déchet ménagers, soit dans les environs 32 kgs de déchets par an et par ( source : ADEME ). Selon ce post d’étude, une femme jetterait en estimation dans sa vie entre 100 et 150 kgs de musette hygiéniques et tampons… A cela s’ajoutent evidemment les déchets et la pollution consécutifs à les des cartons, les adhésifs chimiques et les qui applique de couvercle en carton, ou souvent carton. De plus, la ferme du coton est entre tous les plus énergivores et polluantes, en raison des puissantes besoin en eau, du transport, et des produits chimiques utilisés, achevant les écosystèmes. Produire du plant de coton jetable est un geste bien climaticide ! Les culottes menstruelles vous amènent au zéro rognure de textiles toillette et ont la même durée de vie que vos slips en coton simple, c’est-à-dire : infinie si vous la chouchoutez, et alias de 5 à 7 ans en estimation.

La menstruelle ou “cup” est une autre voie aux housses périodiques classiques, à savoir les tampons et serviette hygiéniques. Réutilisable, ce petit comportant en forme d’entonnoir se définit à l’intérieur du sexe pour acueillir le flux menstruel. Le fonctionnement de la menstruelle séduit de plus en plus de gens qui choisissent d’opter pour l’emploi d’une cup pendant leurs règles plutôt que de raturer des tampons et portefeuille. Pourtant pas nouvelle puisqu’elle a vu le jour dans les années seulement 30, la cup fait de plus en plus parler d’elle et rencontre un succès progressif.

Toutes nous promettent une solution virtuose : discrète, agréable, écologique, saine, et de manière sécurisée de atteinte stupéfiant. Les culottes de règles pourraient être une sorte d’eldorado pour toutes les gens menstruées inquiètes des problèmes liés housses intimes. Probabilité rare, mais réelle, de syndrome du traumatisme stupéfiant aux conséquences gravissimes, traces de herbicide et produits chimiques dans les tampons et havresac, du plastique ( suspect d’être un tumultueux endocrinien et présent dans toutes les protections classiques ), sans oublier le catastrophe écologique que représentent ces produits jetables…

etant donné que son nom l’indique, il s’agit d’une string, effaçable et réutilisable, particulièrement construite pour absorber les flux menstruels. Elle se rapproche à une culotte tout ce qu’il y a de plus normal, sauf qu’elle dispose de couches de tissus passionnants à l’entrejambe. Elle peut aboutir le jour et la nuitée, seule ou associer d’une cup ou d’un couvercle. À l’entrejambe, la culotte est renforcée : cette partie remonte un peu devant ainsi que sur l’arrière. Légèrement plus corsé, ce est plus constitué de nombreuses épaisseurs de tissus : – un premier acétate, doux et en coton, qui sera en contact avec votre étreinte sauvage et qui permet de guider le race vers l’intérieur ; – l’autre acétate, captivant cette fois, qui peut être par exemple en bambuseae ou une différente matière aux vertus antibactériennes et anti-odeurs ; – un dernier textile caban, qui agit et évite le stress les fuites.

La menstruelle vous tente, mais vous ne savez pas quel style choisir ? pas de panique ! Les fabricants font supposer sur les des cartons les divers principes à prendre en considération pour choisir sa cup. Le élément à évaluer est la nature de votre flux durant vos règles. S’il est léger, privilégiez une coupe menstruelle de petite dimension. À l’inverse, si vous projetez un flux fastueux, choisissez une dimension plus grande. Certains fabricants conseillent aux gronzesses qui n’ont jamais mis de s’intéresser à une petite cup. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander avis à l’un de nos pharmaciens, qui saura vous diriger selon votre situation.

Texte de référence à propos de éco responsable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.