consultez cette page : Faire confiance à son agent immobilier

Complément d’information à propos de En savoir plus

Les points à contrôler avant d’acquérir une maison sont nombreux : ambiance du quartier, voisinage, projets urbains en cours ou à à proximité, budget de la taxe foncière, corrélation entre le prix proposé et ceux du marché, état intérieur et extérieur du logement, réalisation des diagnostics techniques sont autant d’éléments cruciaux pour un achat immobilier réussi. Renseignez-vous de plus sur les projets urbains en cours ou à à proximité de votre future maison. L’ajout d’une école ou d’un arrêt de bus peut être favorable à la réussite de votre installation. Tandis que l’édification d’une usine ou d’une industrie polluante peut être rédhibitoire. Pour le savoir, consultez les permis de construire en mairie et effectuez des analyses dans la presse régionale, cette catégorie de projet étant globalement débattu en conseil municipal. Quelle que soit l’infrastructure qui va être construite, un chantier produit toujours des méfaits.

Ce critère est souvent négligé or il est très important. Vous voyez vous vivre dans ce quartier ? Quelle est l’accessibilité du bien ? ( axes routiers à proximité ou pas ). Quels sont les services de proximité disponibles ? ( boutiques, collèges, transports en commun, services, … ). Quel est le niveau auditive de l’environnement ? ( avions, trafic soutenu, … ). N’hésitez pas à vous documenter auprès des voisins. Vérifiez aussi quels sont le materiel publics disponibles ( électricité, eau, télédistribution, appel téléphonique, égoûts, gaz, etc. ). Promenez-vous dans les environs immédiats de la maison, et ce, à différents moments de la journée et de la semaine. Vous repèrerez ainsi ce qui vous plaît et déplaît. Passez chaque pièce en revue. examinez le sol : quel revêtement ? Qu’y a-t-il dessous et dans quel état est-ce ? Contrôlez les plafonds et les murs ( tâches ? ). La salle de bains et la cuisine sont-elles exploitables ou doivent-elles être remplacées ? Dans quel état sont les portes intérieures ? Et l’escalier ? Détectez-vous des signes d’humidité ? ( papier peint qui se décolle, tâches grises, condensation sur vitres ). La superficie entière et l’aménagement global vous conviennent-ils ?

Aller frapper à de son futur voisin peut aussi être une parfaite chose. Cela vous aidera à savoir si plusieurs personnes ont fait une offre sur le terrain avant de se rétracter ( soucis de sol, de constructibilité, … ) ou si le voisin vous recevra d’un bon oeil ( vous en déduirez le chance d’avoir un recours sur un éventuel permis de construire ). Autre outil, Google Earth de google ou Plans d’Apple ( qui offre désormais une vue 3D ) qui vous permettent de bien repérer les parcelles voisines. Avantage, vous verrez tout ce que les clotures vous cachent ! il convient de mieux s’apercevoir en avance que vous ressentez le après le terrain, un camping ou une aire d’accueil pour gens du voyage ! Evidemment, vous ne souhaitez pas acheter un terrain pollué il faut savoir en effet que le cout de dépollution d’un terrain est important et que vous ne pourrez vous retourner contre le vendeur ! Autant le tester avant. dans ce but, il vous suffit de aller sur le site du gouvernement qui recense les sites pollués.

Avant l’achat de la maison, vous ne avez connaissance pas ses normes de construction ( électricité, plomberie… ) surtout si c’est un bien ancien. Donc, il s’agit d’essayer de contrôler la conformité des normes et de déceler les défauts. Pour faciliter le contrôle, depuis 2007, le vendeur est tenu de vous fournir un DDT ( Dossier de Diagnostiques Techniques ) se rapportant, notamment, à tout ce qui concerne le gaz, l’électricité, l’amiante… Les informations pour l’achat d’un lieu de vie doivent toujours inclure des infos sur les inspections. L’inspection d’une maison n’est pas une simple formalité, les inspections révèlent fréquemment de graves problèmes dans une maison, notamment des problèmes de assises, de pourriture, d’insectes nuisibles, de dégâts sur le toit, de moisissures, d’isolation inadéquate, de câblage périmé, etc. Vous devez connaître ces problèmes avant de prendre une décision finale. La bonne nouvelle est qu’un problème peut happer la chute du prix de la propriété si et seulement si le vendeur paie pour régler les défaillances avant de l’acheter officiellement. Soyez aussi attentif à la vérification des défauts administratifs. Par exemple, vous devriez contrôler les anciens travaux entamés par l’ancien propriétaire. Si celui-ci a créé une piscine extérieure ou une véranda, est-ce qu’il a un permis de construire.

Lorsqu’on achète un bien immobilier, il y a de multiples questions à poser au vendeur, mandataire ou à l’agent immobilier pendant la visite. Il est par conséquent simple de passer à proximité de quelques points importants lorsqu’on n’a pas la coutume. Attention également attention à la disposition des pièces et à leur exposition en vous servant de la fonction boussole de votre appel téléphonique. Un étage important est globalement garant d’une meilleure lumière et de moins de nuisances sonores. En maintenant en tête que la valeur d’un bien est dû à sa position et son lieu. En achetant un appartement vous allez faire partie d’une copropriété. En effet, en devenant propriétaire d’une partie privative ( logement, mais aussi cave, garage, etc. ), vous soyez aussi copropriétaire des parties communes du logement ( jardin ou parc, hall , escalier, ascenseur, toiture, etc. ). Demandez à voir les procès-verbaux des 3 dernières assemblées générales qui vous renseigneront sur l’état du logement et d’éventuels travaux prévus, qui grandement alourdir le budget !

Ma source à propos de consultez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.